Livres, comics, mangas

« Sorcery of Thorns  » de Margaret Rogerson

Biographie de l’auteur :

Margaret Rogerson est titulaire d’une licence en anthropologie culturelle de l’Université de Miami. Quand elle n’est pas en train de lire ou d’écrire, elle aime dessiner, jouer à toutes sortes de jeux, faire des gâteaux et regarder plus de documentaires qu’il n’est socialement acceptable (du moins de l’avis de certains). Elle vit près de Cincinnati, dans l’Ohio, à proximité d’un jardin rempli de roses et de colibris. Vous pouvez visiter son site Internet à l’adresse suivante : MargaretRogerson.com.

Présentation de l’éditeur :

Tous les sorciers sont maléfiques.

Elisabeth, qui a grandi au milieu des redoutables livres de sorts d’une des Grandes Bibliothèques d’Austermeer, le sait depuis son plus jeune âge. Et elle compte bien protéger le monde de cette magie néfaste, l’épée à la main s’il le faut. Jusqu’au jour où l’un des plus terrifiants grimoires se transforme en monstre de cuir et d’encre, semant mort et destruction.

Accusée de l’avoir libéré et forcée à comparaître devant la justice à la capitale, Elisabeth se retrouve prise au piège d’une conspiration vieille de plusieurs siècles. Bien malgré elle, elle doit trouver secours auprès du sorcier Nathaniel Thorn, et de son mystérieux serviteur, Silas. Les Grandes Bibliothèques ne sont pas seules en jeu : le royaume entier est en péril.

Elisabeth va devoir remettre en question tout ce en quoi elle croyait… car s’ouvre devant elle une voie qu’elle n’aurait jamais pu imaginer.

Editions : Bigbang

Date de sortie : 16 septembre 2020

Pages : 576

Mon avis :

Une fois de plus, c’est la sublime couverture de “Sorcery of Thorns” qui a attiré mon attention lorsque que je regardais le catalogue des éditions Bigbang. Imaginez un peu ma joie au moment où j’ai lu la quatrième de couverture, découvert que l’histoire parlait de livres et qu’elle se déroulait en partie dans des bibliothèques. Il ne m’en a pas fallu plus pour me convaincre de me le procurer.

Elisabeth est une apprentie gardienne, elle espère réussir sa formation et ainsi pouvoir protéger à son tour les livres qui peuplent la bibliothèque où elle vit depuis son plus jeune âge, à l’instar de son modèle la directrice. Malheureusement pour notre héroïne, cela ne va pas se passer comme escompté. Une série d’événements, à commencer par le meurtre de son mentor et la libération d’un sortilège semant la destruction, sera le point de départ des bouleversements de sa vie. Rien ne lui sera épargné puisqu’elle sera accusée à tort, arrachée à la seule maison qu’elle connaît, mais surtout elle va devoir s’allier avec un mage et remettre en question toutes ses croyances.

La plume de Margaret Rogerson fut une belle découverte pour moi. Elle est fluide, imagée, soutenue, tout en restant accessible et addictive tant les pages se tournent toutes seules, je n’ai d’ailleurs pas vu passer les 576 pages qui composent le livre. Elle nous dépeint un monde fantasy où la magie et les livres, qui sont des entités vivantes, doivent cohabiter ensemble. Petite précision tout de même, la narration est au passé et à la troisième personne ce qui risque d’en dérouter certains même si pour ma part j’ai vraiment aimé cet aspect.

Au-delà de l’univers particulièrement travaillé, le deuxième point fort de cette histoire, ce sont ses personnages. Elisabeth est une héroïne forte, intelligente et qui n’hésite pas à se lancer dans l’aventure quitte à mettre sa vie en danger. Les personnages masculins ne sont pas en reste non plus et le duo Nathaniel / Silas en plus d’être touchant est un véritable régal. L’alchimie entre l’ensemble des protagonistes fonctionne très bien et les antagonistes sont eux aussi intéressants dans leur développement.

En résumé, nouveau coup de cœur pour cette trépidante aventure, un univers magique, riche et fouillé où les livres sont vivants, ont chacun leurs caractères et sont omniprésents pour notre plus grand plaisir. Une lecture Young-adult de qualité avec des personnages attachants, il n’en fallait pas plus pour m’embarquer dès les premières pages.  Je ne peux que vous recommander ce livre qui est en plus un one shot.

Envie de plus de lecture ? N’hésitez pas à retrouver tous nos avis livresques dans notre index des publications. Vous pouvez également nous suivre sur Facebook, Twitter (@Firelith et @Belladouce) ou Instagram (Sydouce et TeamFwiw) ou vous abonner directement à notre blog afin de ne rater aucune de nos parutions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *