Livres, comics, mangas

« Le guide du geek-trotteur au Japon » de Marie Carbonnier

Biographie de l’auteur :

Cinéphile, sérivore, bibliophile et passionnée de photographie, Marie Carbonnier aime suivre l’actualité des expositions ou événements geek-friendly. Globe-trotteuse et passionnée du Japon, elle s’occupe de la rubrique tourisme du magazine Geek et écrit également pour le magazine Coyote.

Présentation de l’éditeur :

Un guide pour la terre promise des geeks !

Parce qu’un geek-trotteur attend davantage d’un voyage qu’un globe-trotteur classique, ce guide recense les balades incontournables, tout en vous entraînant sur les chemins de traverse, à travers une sélection de pèlerinages dédiés aux fans de pop culture. Que vous soyez un otaku, un cinéphile, un gamer, un mordu de high tech’ ou de visites insolites, vous aurez les meilleures adresses pour réussir votre voyage !

Otaku : Amateurs de Shônen, Shôjo ou Seinen… Partez sur les traces de vos héros favoris et foulez le sol des lieux cultes qui apparaissent dans les mangas et animés grâce à nos parcours « pèlerinages ». Ayez aussi toutes les bonnes adresses de shopping pour ramener les souvenirs de vos rêves façon manga, lolitas, J-pop et K-pop ou drama…

Cinéphile : Retrouvez notre sélection de lieux de tournage et spots pour cinéphiles, que vous soyez fan d’Harry Potter, de Battle Royale, de James Bond, Fast And Furious, Inception ou que vous désiriez flânez dans Tokyo comme Scarlett Johansson dans Lost in translation.

Gamer/high tech : Des petites salles d’arcade de rétro gaming confidentielles aux boutiques où dénicher les jeux rares, des spots robotiques au Japon moderne et futuriste, en passant par les temples qui vendent des amulettes pour protéger votre ordinateur, vous saurez tout ! On parle même des trains (oui, parce qu’on aime bien Sheldon Cooper…)

Insolite : Des restaurants à thème (Vampire, Alice au pays des merveilles…) aux musées bizarres, des curiosités naturelles aux lieux hantés ou liés à des légendes et à la mythologie japonaise… Parce qu’être geek-trotteur, c’est aussi aimer l’insolite et tout ce qui sort de l’ordinaire !

Les incontournables : Les plus beaux temples et coins nature, les meilleurs spots photos, les meilleurs restaurants et onsen, les lieux qui respirent le Japon d’antan des samouraïs… Parce que, comme n’importe quel globe-trotteur, un geek-trotteur aime tout simplement découvrir le meilleur d’un pays !

Editions Glenat

Collection : Art of

256 pages

Mon avis :

Nous sommes à un an de notre prochain voyage sur le sol nippon, alors il est l’heure pour nous de nous lancer dans sa préparation. Ainsi, lorsque que j’ai vu passer ce petit guide sur les divers réseaux sociaux, je me suis dit qu’il semblait parfait pour nous puisque, ne nous le cachons pas, nous sommes un peu geek sur les bords.

Même si au départ j’avais offert cet ouvrage à monsieur Firelith, je me le suis très vite accaparée et plongée dans sa lecture. Comme je suis une personne assez organisée, j’ai dégainé mes petits post-it afin de noter les endroits que nous avions loupé la première fois, que ce soit par manque d’informations ou de temps, et que nous souhaitons faire. Et laissez moi vous dire que désormais mon livre ressemble à un sapin de Noël. Ce qui m’a tout de suite plu dans ce guide, outre le nom, c’est le format proche de celui d’un manga, ce qui est un atout non négligeable en voyage. Cela change de la majorité des autres guides, généralement assez encombrants dans le sac à dos.

Passons maintenant au contenu. Si l’idée de base est super, je dois avouer que je suis un peu restée sur ma faim. En effet, j’aurai vraiment aimé avoir quelques descriptions et détails  supplémentaires sur les lieux abordés. Et comme je suis aussi un grande gourmande, j’aurais aimé avoir un peu plus d’adresses. Les écrits qui accompagnent notre protagoniste canin sont fluides et ne tombent jamais dans la lourdeur. Une des forces de ce guide, c’est les nombreuses photos qu’il contient et qui permettent au lecteur de visualiser et de se projeter plus facilement. Illustrée par Anne Chen, ce geek-trotteur dénote avec ce que l’on trouve habituellement dans la même catégorie.

J’ai vraiment beaucoup aimé l’idée des pèlerinages en fin de livre et je suis persuadée que chacun saura trouver celui qui lui convient, tant il y a de choix : Lost in translation, les printemps et ses cerisiers ou encore Ghibli pour ne citer qu’eux. De plus, afin de ne pas commettre d’impairs et de connaître les us et coutumes en vigueur lors de nos voyage, notre auteur nous donne pleins de petits conseils et on le sait, le Japon est un pays très attaché à sa culture et ses traditions.

Au final, vous l’aurez compris, même si il n’est pas parfait pour moi,ce petit guide a su trouver sa place dans notre bibliothèque déjà bien chargée sur le sujet et saura, sans nul doute, vous séduire par sa praticité, son côté kawaii et ses idées de pèlerinage dans Tokyo et en dehors. Le choix de Marie Carbonnier de présenter un guide qui sort des sentiers battus est à contre-courant mais payant puisque son pari est plutôt réussi. Je pense que celui-ci saura trouver une petite place dans notre sac à dos lors de notre prochain périple.

N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook, Twitter (@Firelith et @Belladouce) ou Instragram. Vous pouvez également vous abonner directement sur le blog pour recevoir les nouveautés dans votre boîte mail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *