Livres, comics, mangas

« La Gameuse et son chat – Tome 1 » de Nadatani Wataru

Biographie de l’auteur : 

Wataru Nadatani est scénariste et dessinateur de manga.

Présentation de l’éditeur :

Kozakura, 29 ans, célibataire et fière de l’être. Son but dans la vie : consacrer la moindre minute de son temps libre aux jeux vidéo. Mais voilà qu’un nouveau joueur fait son apparition dans sa vie : un petit chat tout ce qu’il y a de plus réel, qui va bien l’occuper entre deux parties… Car cohabiter avec un félin plein de vie, ce n’est pas pour les petits joueurs, et la gameuse va le découvrir à ses dépens !

Éditions : Doki-doki

Type : Seinen

Date de sortie : 6 janvier 2021

Pages : 192

Mon avis :

La gameuse et son chat est une série écrite par Wataru Nadatani, à qui l’on doit également le titre “Félin pour l’autre”. A ce jour, elle est composée de cinq tomes en VO, dont le premier est sorti le 6 janvier dernier chez nous. Petit mystère pour moi, il est classifié en Seinen et je ne comprends vraiment pas pourquoi. C’est lors d’une razzia chez notre dealer attitré de manga (+ belles les bulles), que Monsieur est tombé sur ce titre qui lui a de suite fait penser à moi (étonnant !)… En même temps, un manga qui parle de ce que j’aime, à savoir de chat et de jeu vidéo, cela ne pouvait que me plaire !

Kozakura est une solitaire, à son bureau elle est connue pour être celle qui dit toujours non et qui ne se mélange jamais à ses collègues, quitte à rembarrer brutalement toute tentative de proposition d’after-work. Alors quand l’un de ses collègues ramène un joli chaton perdu, elle prend tout le monde à contre-pied, y compris elle, en acceptant de s’en occuper.

Vous l’aurez compris c’est la découverte des joies d’être parent / propriétaire de chat qui est mise en avant dans ce premier tome. Notre héroïne va peu à peu apprendre que ses sessions de jeu en ligne ne seront plus tout à fait les mêmes. Qu’il est parfois difficile de disputer notre boule de poil alors qu’elle le mériterait, tant sa bouille nous fait fondre ! Qu’il est compliqué de sortir d’une boutique spécialisée sans y laisser la quasi-totalité de notre salaire !

J’ai découvert le titre sans aucune attente puisque pour le coup, je n’avais pas du tout suivi cette sortie et je dois dire que c’est vraiment une belle surprise. C’est très mignon, sans prise de tête, drôle et j’imagine aisément que beaucoup se reconnaîtront dans le récit. Je pense par exemple à l’arrivée chez le vétérinaire ou encore les publications sur les réseaux sociaux qui m’ont rappelé beaucoup de souvenirs. Le traitement éditorial est vraiment soigné, et le dessin agréable et particulièrement choupi. On ressent de par le récit et le trait que l’auteur aime vraiment les chats, il/elle a d’ailleurs adopté son tout premier chaton (dont il s’inspire pour ses planches) à l’occasion du démarrage de sa série. Les situations sentent le vécu et, pour ma part, je me suis reconnue dans plusieurs bulles. Certains trouveront peut-être le titre un peu niais et en soit ils n’auront pas totalement tort mais qu’il est bon, parfois, de se plonger dans une lecture tranquille et pleine de bons sentiments.

En résumé, je dis (une fois de plus) merci à Monsieur pour cette trouvaille. J’ai passé un moment tout doux avec cette lecture qui, sans être un coup de cœur, fut tout de même une très belle découverte. Je lirai d’ailleurs la suite, prévue pour le 3 mars 2021, avec beaucoup de plaisir. Je ne peux que recommander ce titre aux amoureux des chats ou à ceux qui souhaitent découvrir la vie d’esclave que mènent les propriétaires félins.

Envie de plus de lecture ? N’hésitez pas à retrouver tous nos avis livresques dans notre index des publications. Vous pouvez également nous suivre sur Facebook, Twitter (@Firelith et @Belladouce) ou Instagram (Sydouce et TeamFwiw) ou vous abonner directement à notre blog afin de ne rater aucune de nos parutions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *