Biographie de l’auteur : 

Après six ans d’exercice en tant que psychologue clinicienne dans la protection de l’enfance, Agnès Martin-Lugand se consacre désormais à l’écriture. Elle fait aujourd’hui partie des auteurs les plus lus en France. Son premier roman, Les gens heureux lisent et boivent du café (Michel Lafon, 2013), a connu un immense succès auprès du grand public. Il est suivi de Entre mes mains le bonheur se faufile (2014), La vie est facile, ne t’inquiète pas (2015), suite de son premier roman, Désolée, je suis attendue (2016), J’ai toujours cette musique dans la tête (2017), À la lumière du petit matin (2018) et Une évidence (2019), toujours chez le même éditeur.

Son dernier roman, Nos résiliences, paraît en 2020 aux Éditions Michel Lafon.

Présentation de l’éditeur :

À l’approche de la quarantaine, Hortense se partage entre son métier de professeur de danse et sa liaison avec un homme marié. Elle se dit heureuse, pourtant elle est peu à peu gagnée par un indicible vague à l’âme qu’elle refuse d’affronter. Jusqu’au jour où le destin la fait trébucher… Ce coup du sort n’est-il pas l’occasion de raviver la flamme intérieure qu’elle avait laissée s’éteindre ?

Editions : Pocket

Date de sortie : 5 septembre 2019

Pages : 384

Site de l’autrice

Mon avis :

Agnès Martin-Lugand est une autrice dont on me vante les écrits depuis longtemps maintenant. Aussi, lorsque je suis tombée sur “ À la lumière du petit matin” en me baladant dans ma librairie, je n’ai pas hésité bien longtemps avant de me le procurer.  

Hortense va avoir quarante ans, elle se pense heureuse dans sa vie de professeur de danse et surtout dans sa relation avec Aymeric, avec qui elle entretient une relation  adultérine depuis trois ans. Alors qu’elle commence à ressentir que quelque chose ne va pas dans sa vie, un accident précipite sa remise en question et ce que certains qualifient de crise de la quarantaine. Pour moi, il s’agit surtout de reconstruction.

Dès les premières pages, je me suis attachée à Hortense et, sous certains aspects, identifiée à son caractère. Elle est douce, elle a tendance à s’oublier pour ne pas déranger son entourage. En même temps, les épreuves qu’elle a traversées lui ont apporté une forme de résilience. Son accident va l’amener à se poser beaucoup de questions sur sa vie, son métier et surtout son “couple”. Heureusement pour notre héroïne, elle est bien entourée et grâce à la bienveillance de ses amis, elle sait qu’elle est épaulée dans sa quête pour se retrouver. 

Pour ma première rencontre avec Agnès Martin-Lugand je ne suis pas du tout déçue, bien au contraire. Sa plume est moderne, efficace et fluide, à tel point que je me suis mise au lit en me disant que j’allais lire quelques pages, et lorsque j’ai levé les yeux de mon livre j’en avais englouti plus de 150. Il me tarde maintenant de découvrir la bibliographie de l’autrice, je me suis d’ores et déjà commandé “Les gens heureux lisent et boivent du café” dont on m’a énormément parlé. 

“À la lumière du petit matin” est une œuvre percutante, qui invite à la quête de soi sans jamais tomber dans le cliché. J’ai aimé me retrouver dans le Lubéron, une région dans laquelle j’ai vécu et que j’affectionne tout particulièrement. Le petit plus pour moi dans ce livre c’est que l’une des activités d’Hortense est aussi l’un de mes rêves.  

Vous l’aurez compris, je pense, “À la lumière du petit matin” est un coup de cœur pour moi, tant pour l’histoire que pour la plume de l’autrice, une lecture que je ne peux que vous recommander. Je comprends bien mieux toutes les bonnes critiques entendues et vues sur Agnès Martin-Lugand. Petit plus, le salon littéraire “Le livre sur la place” à Nancy à eu lieu ce week-end durant lequel était présente Agnès Martin-Lugand. J’ai eu la chance de pouvoir la rencontrer en dédicace et ainsi constater sa gentillesse et son accessibilité.    

Envie de plus de lecture ? N’hésitez pas à retrouver tous nos avis livresques dans notre index des publications. Vous pouvez également nous suivre sur Facebook, Twitter (@Firelith et @Belladouce) ou Instagram (Sydouce et TeamFwiw) ou vous abonner directement à notre blog afin de ne rater aucune de nos parutions.

Pour ceux qui ne peuvent se rendre en librairie :