Livres, comics, mangas

« Crossing the line » de Simone Elkeles

Biographie de l’auteur :

Simone Elkeles est née et a grandi dans la banlieue de Chicago. Elle a fait des études de psychologie à l’université de l’Illinois. Sa passion pour l’univers adolescent constitue la source de ses écrits. Les différences culturelles et sociales sont au cœur de ses romans qui sont tous de véritables best-sellers aux États-Unis.

Son site ici

Présentation de l’éditeur :

Pour échapper à une famille chaotique, Ryan Hess, 18 ans, quitte le Texas pour le Mexique.

Son plan ? Se consacrer à son unique passion, la boxe.

Fille d’un des avocats les plus influents du Mexique, Dalila Sandoval est lycéenne. Elle travaille sans relâche et se prépare à une brillante carrière de médecin.

Leur rencontre aurait pu se résumer à une aventure d’un soir.

Mais leur attirance pourrait les emporter plus loin. Trop loin.

Car sous le soleil brûlant du Mexique, certaines histoires n’attendent qu’une étincelle pour s’embraser.

Leur amour survivra-t-il ?

Ou les conduira-t-il à leur perte ?

400 pages

La Martiniere Jeunesse,

Traducteur : Isabelle Troin

Mon avis :

Au cas où ceux du fond de la salle ne l’auraient pas remarqué, Simones Elkeles fait partie de mes auteures favorites. C’est donc sans hésiter et même sans lire le quatrième de couverture que j’ai pré commandé son dernier livre.

Nous faisons donc la connaissance de Ryan, jeune homme paumé, qui cherche a se défaire de sa famille que l’on pourrait qualifier de “toxique”. N’ayant qu’une passion dans la vie, la boxe, il part suivre un entraînement sous le soleil du Mexique avec pour seul but de percer. C’est ici qu’il croisera ou plutôt recroisera la route de Dalila, la fille d’un célèbre avocat. Leur rencontre fera des étincelles et même si tout les oppose, leur histoire deviendra très vite une évidence pour eux.

Ce fut un plaisir pour moi de retrouver la plume de Simone Elkeles et même si je n’ai pas retrouvé les sensations ressenties pour sa série “Irrésistible”, je me suis laissée embarquer dans cette histoire. Comme à son habitude, l’écrivain facilite l’immersion dans son oeuvre grâce à la fluidité de sa plume et son alternance de points de vue. Nous ne sommes pas sur une romance à proprement parler mais plutôt sur une enquête où se mêlent cartel de drogue, violence, policiers corrompus, gangs… Si j’ai trouvé que certains thèmes étaient abordés avec subtilité, d’autres en revanche, beaucoup plus stéréotypés, m’ont laissée un peu perplexe.

Tout comme avec l’intrigue, si j’ai aimé certains protagonistes à l’instar de Ryan, Dalila ou encore sa grand-mère, d’autres en revanche m’ont également paru un poil clichés. C’est dommage car c’est justement ce qui fait la force, à mon avis, des autres romans de notre auteure.

A plusieurs moments, j’ai eu la sensation que l’intrigue était précipitée et qu’il manquait un petit quelque-chose. Mais je dois avouer que je n’ai absolument pas vu venir la fin et que celle-ci m’a quelques peu déroutée, tant je l’ai trouvé super précipitée et aux antipodes de ce à quoi nous sommes habitués avec Simones Elkeles.

En résumé, je ne sais pas si j’attendais trop ce titre ou s’il est un poil en deçà de ce à quoi cette auteure nous avait accoutumés, mais le coup de cœur n’était pas au rendez-vous. Cela reste tout de même une lecture agréable et cela fait du bien de retrouver cette plume que j’affectionne tant.   

N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook, Twitter (@Firelith et @Belladouce) ou Instragram. Vous pouvez également vous abonner directement sur le blog pour recevoir les nouveautés dans votre boîte mail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *