Livres, comics, mangas

« Les chroniques de Virgin River – Tome 1 et 2  » de Robyn Carr

Présentation de l’auteur :

Récompensée par le prix Romantic Times du meilleur auteur de romance contemporaine en 2010, Robyn Carr apparaît en tête des meilleures ventes du New York Times. Sa série Les chroniques de Virgin River l’a rendue célèbre dans le monde entier.

Présentation de l’éditeur :

Que diriez-vous d’un changement d’horizon, d’un dépaysement total ? Destination : une petite ville du nord de la Californie, un endroit pittoresque, avec des habitants chaleureux et attachants. Vous croiserez Melinda, qui vient justement de s’y installer comme infirmière, avec quelques projets. Si vous prolongez votre séjour, allez déjeuner dans le restaurant où Vic, un ancien marine, travaille. Il vous racontera pourquoi il a décidé de poser ses valises au pied de ces montagnes. Et bien d’autres personnages hauts en couleur… Bienvenue à Virgin River !

Editions : J’ai Lu pour elle

Prix : 14,90 € papier et 3,99 € ebook

Traduction : Maud Godoc

Date de parution : 06/11/2019

Nombre de pages : 736

Format : Semi-poche

Mon avis :

C’est en premier lieu sur Netflix et sur les conseils d’une de mes collègues (oui encore) que j’ai découvert l’univers de Virgin River. Comme j’ai bien accroché à la série, j’ai décidé de me renseigner sur les livres qui l’ont inspirée. C’est à ce moment que je me suis rendue compte que “Les chroniques de Virgin River” ne datent pas d’aujourd’hui, puisque le tout premier tome est sorti chez nous en juillet 2010 et qu’elles étaient déjà composées de 19 volumes. Pour ma part, j’ai profité d’une réédition parue à la sortie de la série et compilant les deux premiers tomes. Je les ai également acquis en format ebook durant l’opération “Lire pour soigner”, lors de laquelle l’argent récolté était reversé à la fondation Hôpitaux de Paris.

Avant d’aller plus loin, je tiens à préciser que je suis contente d’avoir vu la série avant d’avoir commencer les livres. J’ai beaucoup de mal avec les adaptations qui ne sont pas fidèles à l’oeuvre originale et qui prennent un certain nombre de libertés, ce qui est malheureusement le cas ici.

Nous suivons donc dans un premier temps l’arrivée de Melinda dans la petite bourgade de Virgin River. Suite à un drame personnel et après avoir répondu à une offre d’emploi, elle vend tous ses biens et quitte Los Angeles afin de recommencer sa vie ici. C’est décidé, Melinda, qui est infirmière et sage femme, sera l’assistante du docteur attitré de cette charmante petite ville américaine. Sur place, elle fera la connaissance de Jack, ancien Marine et désormais propriétaire d’un bar-restaurant. Une seconde partie met quant à elle en scène l’arrivée de Paige, une autre jeune femme en détresse, qui fera vibrer Vic, ami proche et ancien collègue militaire de Jack.

Vous l’aurez compris, nous sommes clairement dans une romance contemporaine. On en  retrouve d’ailleurs quasiment tous les codes. Même si j’ai apprécié les personnages, cela ne m’a pas empêchée de les trouver assez cliché et certaines réactions, surtout de la gent masculine, m’ont paru quelque peu surannées. Petite frustration également pour les personnages de Melinda et Paige, qui m’ont semblé insipides malgré les drames dans leur passé, et chez qui je n’ai pas retrouvé ce côté un peu badass que j’affectionne chez certaines autres héroïnes de romance. Les hommes, quant à eux, sont… certaines diront parfaits, mais pour ma part je dirais qu’ils sont finalement assez lisses et cela malgré leur passé de Marines qui aurait pu être un terrain fertile à explorer mais qui reste finalement toujours en surface. Je tiens quand même à apporter une mention spéciale à Rick, un jeune homme de tout juste 18 ans dont le développement m’a beaucoup touchée et qui s’est révélé être un coup de cœur.

A la fin de ma lecture je me suis même demandée si mon petit cœur de guimauve ne s’était endurci car malgré la romance et les sujets assez graves traités ici, je n’ai pas été emportée et je n’ai pas ressenti le flot d’émotions que j’aurais aimé vivre, comme s’il m’avait manqué cette petite étincelle. Je n’ai jamais vraiment eu peur ou douté de l’issue de ces deux histoires, je les ai même trouvées prévisibles sous certains aspects. J’ai été plus touchée par un personnage secondaire et son histoire que par nos héros. Et pour le coup, j’ai vraiment envie de savoir comment les choses pourraient évoluer pour lui.

En résumé, si vous cherchez une lecture mignonne mais sans surprise vous trouverez votre compte avec “Les chroniques de Virgin River”. Pour ma part, j’ai malgré tout passé un moment sympathique même si je n’ai clairement pas été emporté comme je l’espérais. La plume de l’auteure est fluide et les pages se tournent relativement vite. Est-ce que je continuerai cette saga ? Je vous avoue que je ne le sais pas encore. Peut-être pour connaitre la suite de l’histoire de Rick.

N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook, Twitter (@Firelith et @Belladouce) ou Instragram. Vous pouvez également vous abonner directement sur le blog pour recevoir les nouveautés dans votre boîte mail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *