Livres, comics, mangas

« Et tu trouveras le trésor qui dort en toi » de Laurent Gounelle

Biographie de l’auteur :

Laurent Gounelle écrit des romans qui expriment sa passion pour la philosophie, la psychologie et le développement personnel.

Ancien spécialiste des sciences humaines, formé en France et aux Etats-Unis, conférencier à l’Université de Clermont-Ferrand, il a pendant de nombreuses années sillonné le monde à la rencontre d’hommes et de femmes qui, chacun à sa manière, apporte des éclairages sur la question fondamentale entre toutes : comment s’épanouir et donner du sens à sa vie.

Il se consacre aujourd’hui à l’écriture.

Les romans de Laurent Gounelle sont des best-sellers traduits dans le monde entier.

Présentation de l’éditeur :

Un nouveau roman de Laurent Gounelle, l’auteur des romans L’homme qui voulait être heureux, Les dieux voyagent toujours incognito, Le philosophe qui n’était pas sage et Le jour où j’ai appris à vivre.

Tout commence le jour où Alice, une jeune femme dynamique et audacieuse, retrouve son ami d’enfance, Jérémie. Devenu prêtre de campagne, il lui confie être accablé par le faible nombre de fidèles qui le suivent. Athée et conseillère en communication, Alice se met en tête de l’aider à sa manière. Amenée par la force des choses à se plonger dans le monde de la spiritualité, du christianisme à l’hindouisme, du taoïsme au bouddhisme, Alice va découvrir une vérité universelle particulièrement troublante. Une vérité concernant l’homme et la clé de son épanouissement, passée sous silence par les religieux, perdue au fil des siècles… Dans ce nouveau roman émouvant et captivant, Laurent Gounelle nous entraîne dans un univers passionnant à la découverte de ce qui permet à l’homme de s’élever dans une autre dimension, où ses actes sont puissants et sa joie, un état durable.

336 pages

Editions Kéro et Livre de poche

Site de l’auteur : ICI

Mon avis : 

S’il y a bien un auteur dont on m’a beaucoup parlé ces derniers mois, c’est Laurent Gounelle. Alors lorsqu’une collègue (qui se reconnaîtra) m’a prêté un de ses livres, je ne me suis pas faite prier. C’est donc sans aucun à-priori ni attente que je me suis plongée dans ma lecture.

Alice et Jérémie sont amis depuis l’enfance et si chacun a suivi sa voie, conseillère en communication pour elle et jeune prêtre de campagne pour lui, ils sont quand même restés proches. Alors lorsque Alice apprend que Jérémie est dans le doute car il n’arrive pas à rassembler beaucoup de fidèles dans sa paroisse, elle se met en tête de l’aider avec les méthodes de communication modernes, qu’elle applique aux grands groupes dont elle a la charge. Elle va donc se plonger dans le monde des religions et ce même si elle est totalement athée.

Si habituellement je suis plutôt bon public,  je suis totalement passée à côté de l’histoire. Je n’ai réussi ni à m’attacher aux personnages ni à m’imprégner de l’univers. Sans pour autant trouver le livre mal écrit, bien au contraire, c’est la partie religion qui m’a dérangée. Je l’ai trouvée quelque peu maladroite par moment et parfois un peu déplacée. J’ai eu la sensation que l’auteur cherchait absolument à me faire adhérer à sa vision des choses et cela m’a bloquée. À contrario, j’ai trouvé la partie développement personnel plutôt sympa, elle m’a permis de mettre en pratique certains aspects présentés après ma lecture.

Comme je le disais plus haut, j’ai malgré tout aimé la plume de l’auteur, car malgré une histoire à côté de laquelle je suis passée, les pages se tournent vite et le rythme est fluide. Il est également indéniable que Laurent Gounelle a dû effectuer un sacré travail de recherche sur les différentes religions abordées dans ce livre et cela se ressent dans ces écrits.

En résumé, et même si cette lecture n’a pas été pour moi un franc succès, j’ai tout de même envie de découvrir d’autres titres de l’auteur et de ne pas rester sur ce ressenti. Il faut dire que j’ai de bons ambassadeurs dans mon entourage qui me chantent les louanges de Laurent Gounelle et qui m’incitent à recommencer l’expérience avec “Les dieux voyagent toujours incognito”. Affaire à suivre, donc.

N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook, Twitter (@Firelith et @Belladouce) ou Instragram. Vous pouvez également vous abonner directement sur le blog pour recevoir les nouveautés dans votre boîte mail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *