Livres, comics, mangas

« Quelque chose du Japon  » de Angelo Di Genova

Biographie de l’auteur :

Après des études de japonais, Angelo débarque au Japon pour la première fois en 2006. Une expérience de plusieurs mois très marquante alors qu’il n’a que 21 ans. Il y retourne chaque année jusqu’à développer un projet professionnel dans le tourisme au Japon en 2009, travaillant à la création d’itinéraire sur-mesure tout en faisant guide pour voyageurs. Installé sur place depuis plus de 10 ans maintenant, il est le premier francophone à s’être intéressé au potentiel touristique d’Osaka, sa ville d’adoption, et à y lancer des visites pointues dès 2012 au sein de Japon Safari, un collectif d’accompagnateurs spécialisés dans les visites originales. Photographe à ses heures perdues, il anime aussi un blog nommé Horizons du Japon où il parle depuis 2010 de ses découvertes et de ses réflexions sur la société japonaise. Sensible aux questions sociales ainsi qu’au quotidien des gens, Angelo met un point d’honneur à présenter des facettes moins évidentes du Japon, que ce soit lors de ses balades ou en photographie.

Présentation de l’éditeur :

Le Japon, pays des samouraïs, des geishas et du mont Fuji. Archipel qui vit entre « traditions et modernité », « toujours propre », composé d’immenses villes où les trains à la ponctualité sans faille transportent des travailleurs acharnés et… la liste pourrait continuer encore et encore. Si beaucoup disent aimer le Japon, la plupart ne savent pas que ce qu’ils aiment, c’est surtout l’image qu’ils s’en font. Car derrière ces clichés se cache un Japon du quotidien qui, certes, colle parfois à ces images mais s’en détache aussi souvent.

Angelo Di Genova vit au Japon depuis 2009. Dans ce livre, il vous emmène à la rencontre de son pays d’adoption et vous offre un large panorama de tous ces petits quelque chose qui font l’âme du Japon. Vous n’y trouverez pas de bonnes adresses ni d’itinéraires mais de nombreuses réponses aux questions que se posent les voyageurs. Quelle est la

différence entre l’Empereur et le shōgun ? Qu’est-ce que l’umami ?  Pourquoi le bain est-il un moment si important du quotidien ? Comment différencier shintoïsme et bouddhisme ?

Un guide personnel pour découvrir le Japon à travers son histoire et sa culture mais aussi par son quotidien et les problématiques qu’il doit aujourd’hui affronter. Un Japon un peu plus déroutant, un peu moins rutilant, définitivement plus humain qui découvre tout juste le double-vitrage, n’enterre pas ses poteaux électriques et recouvre ses vieilles maisons de tôle ; un Japon qui se dévoile de l’intérieur et qui rappelle, au détour de ses petites manies et de ses habitudes, aux voyageurs fascinés, qu’il est avant tout l’espace de vie de ses habitants.

Nanika editions

Illustrations : Morgane Boullier

Date de parution : 15 mai 2020

204 pages

Le site de l’auteur

Osaka Safari

Mon avis :

“ Quelques chose du “ est une collection de livre de la maison d’édition Nanika. Mais à la différence des guides classiques que l’on peut trouver un peu partout, celui-ci raconte un pays et je trouve que cela change beaucoup de choses. Si vous voulez en savoir un peu plus sur le concept, je vous invite à vous rendre sur leur site, afin de connaître leur façon de penser et surtout découvrir les pays disponibles. Personnellement je pense me prendre celui sur la Corée du Sud prochainement.

Mais revenons-en à “Quelques chose du Japon”. Je dois d’abord vous dire que je me suis totalement laissée embarquer dans ma lecture et que j’ai tout simplement adoré. Le “guide”, (je met des guillemets à guide car pour moi on va bien au delà de celà) se découpe en cinq chapitres :

  • Histoire et Traditions,
  • Religions et Spiritualité,
  • Itadakimasu,
  • Art et Culture,
  • Une année au Japon.

Ce découpage permet au lecteur de voir au delà de ce que l’on trouve dans les guides classiques ou dans les magazines. Étant de base très intéressée par l’histoire de manière générale, j’ai aimé me plonger dans celle du Japon : voir comment le peuple Nippon s’est ouvert au monde, découvrir comment les croyances se sont installées dans le pays ou encore approfondir ma connaissance des différences entres les religions qui y cohabitent. Tout comme la France, on se rend compte que le Japon est un pays dans lequel les arts et la culture tiennent une place importante et j’ai aimé apprendre des choses sur la calligraphie par exemple.

Lors de notre voyage en 2018, nous avons pu constater à quel point la nourriture était importante pour les Japonais. A quel point un repas pouvait s’apparenter à de l’art, je pense par exemple à notre repas dans un ryokan à Hakone (notre prochain article Japon d’ailleurs) où nous avons pu vivre un véritable tableau avec les plats que nous avons dégustés. C’est aussi ce qu’aborde notre auteur ici, il nous parle des grands écarts culinaires que l’on peut vivre, ou encore des nombreuses spécialités dont regorge le pays. Je peux vous dire que j’ai eu très faim en lisant ce chapitre.

Dans la dernière partie du livre, on vit une année complète au Japon, au fil des saisons et au rythme des événements culturels si chers au cœur des japonais. Ce qui est très intéressant parce que lorsque l’on voyage il y a malheureusement beaucoup de chose a côté desquelles on passe ou que l’on met du temps à découvrir.

J’ai pu lire pas mal de livre sur le Japon ces derniers temps, vous trouverez l’index ici si cela vous intéresse, et malgré la qualité de ces derniers c’est celui d’Angelo Di Genova que je vous conseillerais en premier. Que vous soyez néophyte sur le Japon ou que vous y ayez déjà voyagé, vous y trouverez votre compte. On ressent l’investissement de notre auteur dans le récit et j’ai beaucoup aimé le format. Les petits plus avec les “À savoir” ou “ À lire” permettront au lecteur de prolonger l’expérience.

J’avais déjà prévu de me refaire un Tôkyô Safari avec Ronan (mon expérience ici) lors de notre prochain voyage. En terminant “Quelques chose du Japon”, j’ai également rajouté un Osaka Safari car j’ai vraiment envie de découvrir cette ville avec Angelo.

En résumé, vous l’aurez compris c’est un gros coup de coeur. J’ai aimé découvrir la maison d’édition, l’auteur, le format, les textes jamais lourds et très bien écrit, les photos, et les très belles illustrations de Morgane Boullier, dont je vous invite d’ailleurs à découvrir le travail ici. Avec ce livre, non seulement vous voyagerez mais vous découvrirez le Japon, son histoire avec ses bons et ses moins bons côtés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *