Biographie de l’auteur : 

Lucinda Riley est née en Irlande. Après une carrière d’actrice au théâtre, au cinéma et à la télévision, elle écrit son premier roman à 24 ans. Ses livres ont depuis été traduits dans plus de trente langues et se sont vendus à vingt millions d’exemplaires dans le monde entier. Elle figure fréquemment en tête de liste des auteurs best-sellers du New York Times et du Sunday Times. 

Depuis plusieurs années, Lucinda est plongée dans l’écriture de la série “Les Sept sœurs”, qui suit le destin de sœurs adoptées et s’inspire de la mythologie qui entoure la célèbre constellation de la Pléiade. La saga est devenue un phénomène mondial : tous les tomes ont été n°1 des ventes. Elle est en cours d’adaptation pour une série télévisée. 

Présentation de l’éditeur :

À la mort de leur père, énigmatique milliardaire qui les a ramenées des quatre coins du monde et adoptées lorsqu’elles étaient bébés, Star d’Aplièse et ses sœurs se retrouvent dans la maison de leur enfance, Atlantis, un magnifique château sur les bords du lac de Genève. Pour héritage, elles reçoivent chacune un indice qui leur permettra peut-être de percer le mystère de leurs origines.

Mais Star, la plus énigmatique, hésite à sortir du cocon qu’elle s’est créé avec sa sœur CeCe. Désespérée, elle décide pourtant de suivre le premier indice, qui l’entraîne dans une librairie de livres anciens à Londres et sur la piste d’une certaine Flora MacNichol, une femme indépendante et entêtée qui a connu Beatrix Potter.

La Sœur de l’ombre est le troisième tome de la série événement Les Sept Sœurs qui a conquis 20 millions de lecteurs dans le monde. À travers ses romans au souffle unique, peuplés de personnages inoubliables, liés par les drames et l’amour, Lucinda Riley a affirmé son immense talent, créant un genre littéraire à part entière.

Éditions : 

Charleston 

Sortie le 18 février 2020

Le Livre de Poche

Sortie le 17 juin 2020

Traduction : Marie-Axelle de la Rochefoucauld

Pages : 768

Mon avis :

Si vous nous suivez, vous n’êtes pas sans savoir que j’ai eu un coup de cœur littéraire pour Lucinda Riley et plus particulièrement pour sa saga familiale “Les sept sœurs” composée à ce jour de sept livres. À l’annonce du décès de l’autrice et dans le but de ne pas me retrouver trop vite à court de cette série que j’aime tant, j’ai décidé de lire un opus par mois. Mon périple livresque a donc débuté en juin par la lecture de la “La sœur de la tempête », qui nous narrait l’histoire d’Ally ( voir mon avis). En juillet, je me suis attaquée au troisième tome, “La sœur de l’ombre”, que j’attendais avec impatience.   

Comme pour chacun des tomes, nous repartons au moment de la mort de Pa Salt, mais pour cette fois, suivre l’histoire de la troisième sœur de la fratrie d’Aplièse, Asterope alias Star. À l’instar de ses aînées, elle a reçu plusieurs indices sur ses origines en héritage : un nom, Flora MacNichol, une adresse qui la mènera dans une librairie londonienne qui semble être figée dans un autre temps et enfin une statuette de félin. 

Depuis le tout premier livre, Star est la sœur qui m’intriguait le plus, de par sa relation fusionnelle avec Cécé, mais aussi par son caractère introverti et à sa capacité à s’oublier. Elle est celle qui m’a le plus touchée. J’ai aimé suivre son évolution, la voir prendre sa vie en main et faire ce dont elle avait vraiment envie. Je trouve d’ailleurs que, jusqu’ici, elle est la sœur avec l’évolution la plus impressionnante. Sa quête va lui permettre de s’émanciper et va lui faire croiser la route de personnages hauts en couleurs comme Orlando, ou encore touchant comme Rory et Mousse.       

Les sauts dans le passé nous font suivre l’histoire de Flora MacNichol durant la période Edouardienne. Qu’est-ce que j’ai aimé ce personnage ! Elle est cultivée, intelligente et dotée d’un fort caractère qui lui permettra de traverser les épreuves. Son amour des végétaux et des animaux est très bien retranscrit; ce qui, ajouté aux qualités que j’ai cité au-dessus, la rend très crédible. Il y a d’ailleurs une vraie ressemblance entre nos deux héroïnes et cela, n’est pas pour me déplaire.

Plus j’avance dans ma lecture, plus je me pose des questions sur le patriarche de la famille d’Aplièse, Pa Salt. J’ai approximativement vingt mille théories qui se bousculent dans ma tête et il me tarde d’en apprendre plus sur lui afin de découvrir si mes hypothèses se vérifient. Il me faudra être encore patiente, car même si nous avons eu la confirmation d’un tome huit, nommé : Atlas, l’histoire de Pa Salt, cela ne devrait pas être pour tout de suite.        

À nouveau, je me suis fait happer par le récit et la plume de Lucinda Riley. Ce troisième opus prend directement la première place dans mon ordre de préférence de cette série. Et en même temps, comment pouvait-il en être autrement lorsque l’on traite des sujets comme l’Angleterre, les cottages, les amoureux des animaux et les librairies. 

Je ne peux que vous inciter, à nouveau, à lire “Les sept sœurs” qui est clairement ma saga coup de cœur de cette année. Il me tarde donc de débuter le quatrième opus 4 afin de découvrir Cécé, que l’on laisse blessée à la toute fin de notre lecture et de connaître le ou les pays vers lesquels nous allons nous envoler.

Si cela vous intéresse, je vous mets un lien vers une interview de l’autrice concernant la série ici

Liste des tomes :

Tome 1 : Maia,

Tome 2 : La soeur de la tempête,

Tome 3 : La soeur de l’ombre,

Tomes 4 : La soeur à la perle,

Tome 5 : La soeur de la lune,

Tome 6 : La soeur du soleil,

Tome 7 : La sœur disparue. 

Envie de plus de lecture ? N’hésitez pas à retrouver tous nos avis livresques dans notre index des publications. Vous pouvez également nous suivre sur Facebook, Twitter (@Firelith et @Belladouce) ou Instagram (Sydouce et TeamFwiw) ou vous abonner directement à notre blog afin de ne rater aucune de nos parutions.